Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Ferraillage des voiles : aciers de cisaillement
Détermination des aciers de cisaillement
Introduction de l'effort tranchant dans les chargements élémentaires de dimensionnement
Les chargements élémentaires de dimensionnement ont été introduits précédemment à partir de considérations liées aux diagrammes de contraintes normales élastiques issus de l'analyse modale spectrale.
Ils ne comprennent pas pour le moment d'efforts tranchants (seulement des efforts normaux et des moments, notés Ni et Mi, qui ont suffi à mener les calculs décrits dans les sections précédentes).
En pratique, l'algorithme utilisé par ÉPICENTRE pour déterminer les 11 états de contraintes tangents au diagramme de Newmark des contraintes normales de la section en cours exprime chacun de ces 11 états de contraintes comme une combinaison des états de contraintes modaux en chacun des 11 points de calcul : la contribution de chaque mode est calculée en privilégiant les modes prépondérants au point de calcul considéré et en restant cohérent avec la formulation mathématique de la CQC.
Connaissant l'apport de chaque mode dans l'état de contrainte tangent associé à chacun des 11 points de calcul, il est ensuite facile de calculer l'effort tranchant associé à chacun de ces états de contrainte (c'est une combinaison des efforts tranchants modaux, sur la base des mêmes coefficients de contribution).
Chaque chargement élémentaire de dimensionnement peut donc se voir associer un effort tranchant Ti complétant les Ni et Mi introduits précédemment.
Vérification du cisaillement pour chaque chargement élémentaire
Comme dans les calculs précédents, ÉPICENTRE considère successivement chacun des 44 chargements élémentaires de dimensionnement associés à la section en cours (section rectiligne simple, pour le moment). La vérification au cisaillement de la section est réalisée pour chaque chargement selon l'article 11.8213 a) et ne pose pas de problèmes particuliers :
les valeurs de Mi, Ni et Ti sont connues
le pourcentage d'armature ωf est calculé à partir de la section d'aciers longitudinaux située en zone comprimée (section A1 ou A2 calculée précédemment).
les formules de l'article 11.8213 a) permettent de calculer les éventuelles armatures verticales et/ou horizontales associées au chargement considéré
Bilan des sections d'armatures trouvées
A l'issue du traitement, on conserve les armatures verticales et/ou horizontales maximum trouvées lors de ces calculs, effectués successivement pour l'ensemble des chargements élémentaires de dimensionnement.
NB : on peut de ce fait trouver des sections différentes pour les armatures verticales et horizontales d'un même panneau.