Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Ferraillage des voiles : béton comprimé
Exemples de sections armées pour assurer la résistance du béton comprimé
La figure ci-dessous présente les éléments de ferraillage liés à la résistance du béton comprimé des voiles 5, 6 et 7 déjà vus précédemment :
Eléments de ferraillage liés à la résistance du béton comprimé

Les diagrammes vert clair visualisent les contraintes normales ultimes du béton non armé (DTU 23.1 modifié PS 92). Ils ont été calculés par ÉPICENTRE à partir des caractéristiques locales de chaque segment des sections, en tenant compte des planchers bordant les voiles pour déterminer le degré d'encastrement de chaque portion de voile.
Les diagrammes de béton comprimé des voiles 6 et 7 se situent sous les valeurs limites ultimes : il n'est donc pas nécessaire de renforcer les sections pour assurer la résistance du béton comprimé.
Les contraintes de béton comprimé de la partie droite du voile 5 dépassent les valeurs ultimes. ÉPICENTRE a calculé les aciers de renfort de type DTU 23.1 nécessaires, pour chaque chargement élémentaire de dimensionnement concerné : les diagrammes d'aciers en trait fin montrent les sections réparties (cm2/ml) résultantes déterminées selon un pas de 10 cm, comme indiqué dans le chapitre précédent (les largeurs de bande associées à chaque chargement élémentaires sont variables car liées à la longueur de la zone comprimée du chargement : un calcul par pas de 10 cm facilite le bilan final, à l'issue du calcul).
Le diagramme d'acier en trait fort correspond au lissage du diagramme précédent par bandes de 1 ml : les sections d'acier réparties correspondantes (cm2 /ml) sont écrites à la base de chaque bande de 1ml.
L'interprétation des résultats est différente pour la partie gauche du voile 5 : les diagrammes de béton comprimés dépassent la contrainte limite ultime, mais les longueurs des zones de béton comprimé associées à ces diagrammes sont très grandes et conduisent donc à des largeur de bandes de vérification importantes. Les contraintes moyennes du béton calculées sont de ce fait inférieures à la contrainte ultime et ne conduisent pas à des aciers de renfort.
Par contre la vérification de bande d'extrémité de largeur bf des PS 92 conduit à une section d'acier de renfort, qui est présentée dans les deux diagrammes d'acier : en trait fin (valeurs par pas de 10 cm) et en trait fort (lissage par bande de 1 ml).