Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Logiciel ÉPICENTRE : contraintes normales

Préalablement aux opérations de dimensionnement des ferraillages, ÉPICENTRE commence par déterminer la répartition des efforts et des contraintes au sein du bâtiment considéré comme un système élastique, soit à partir d'un calcul statique (chargement équivalent de vent ou de séisme), soit par analyse modale spectrale avec utilisation d'un coefficient de comportement.
Les contraintes normales élastiques, de même que les contraintes de cisaillement, correspondent donc seulement à une étape intermédiaire du traitement complet d'un bâtiment par ÉPICENTRE.
Elles ne sont habituellement pas utilisées lors de l'exploitation pratique des résultats mais, si on les visualise sous forme de diagrammes, elles peuvent aider à analyser et comprendre le fonctionnement du bâtiment, par exemple pour chercher à remédier à des faiblesses structurales mettant en cause le dimensionnement global du bâtiment.

NB : cliquez sur les dessins ci-dessous pour les afficher en grand
Contraintes normales élastiques calculées dans les voiles par ÉPICENTRE
ÉPICENTRE permet d'afficher et d'imprimer les diagrammes de contraintes normales élastiques dans les voiles, présentés par niveaux d'étages.
Les différentes catégories de contraintes suivantes peuvent être visualisées :
contraintes relatives à un cas de charge particulier (calcul statique).
contraintes dues aux deux scénarios de descente de charges (descente de charges totale et réduite).
contraintes relatives à chacune des deux directions sismiques de calcul (calcul sismique dynamique par analyse modale spectrale).
contraintes dues à la composante sismique verticale.
contraintes correspondant à la combinaison de Newmark (voir ci-dessous).
enveloppe des contraintes mini ou maxi (avec ou sans descente de charges).
En cas de calcul sismique dynamique par analyse modale spectrale, les contraintes en un point donné correspondant à chacune des deux directions sismiques de calcul sont bien entendu obtenues par combinaison quadratique complète (CQC) des contraintes obtenues pour chaque mode, selon les formules de l'article 6.623 des règles PS 92.
Ces contraintes sont ensuite combinées selon les formules de l'article 6.4 des PS 92 (combinaison dite de Newmark).
Premier exemple
La figure ci-dessous montre les diagrammes de contraintes normales correspondant à la combinaison de Newmark :
Cliquez pour afficher en grand
Il est essentiel de bien comprendre ce que représente un diagramme de contraintes en combinaison de Newmark :
ce n'est pas un état global de contraintes agissant simultanément et à appliquer en bloc à la section pour représenter l'action sismique.
ce diagramme constitue en fait l'enveloppe des contraintes (*) conventionnelles de calcul en chaque point de la section.
Si on note σ(P) la valeur associée sur le diagramme de Newmark à un point P de la section, σ(P) représente la contrainte (*) maximum qui risque d'être atteinte au point P en cours de séisme.

(*) il s'agit ici des contraintes élastiques, obtenues dans le cadre du calcul initial du bâtiment par analyse modale spectrale : les calculs de ferraillage d'ÉPICENTRE font intervenir ensuite des contraintes de béton comprimé non élastiques, calculées selon une loi de comportement parabole-rectangle (cf. les résultats relatifs au ferraillage)
Second exemple
La figure ci-dessous montre l'enveloppe des contraintes minimum avec prise en compte de la descente de charges (Newmark avec signe négatif + descente de charges réduite) :