Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Espace découverte : questions fréquentes
Origine et historique du logiciel ÉPICENTRE ?

1973-1976 : A la sortie de l'École Nationale des Ponts et Chaussées, je prépare une thèse de doctorat d'ingénieur au Centre d'Études et de Recherche du Bâtiment et des Travaux Publics (C.E.B.T.P.), dépendant de la Fédération Nationale du Bâtiment. Le sujet de la thèse est " Calcul statique des systèmes de contreventement tridimensionnels irréguliers par la méthode des matrices transfert " (soutenance à Paris VI en octobre 1976). Écriture d'un programme en Fortran 66 pour tester la méthode originale mise au point et comparer les résultats avec ceux obtenus par des logiciels de calcul de structures à barres classiques (Hercule et Zeus de Socotec).

1978 : Publication d'un résumé de la thèse dans le numéro 357 (TMC 212) des Annales de l'I.T.B.T.P. (janvier 1978) sous le titre : " Calcul statique des systèmes de contreventement tridimensionnels irréguliers par la méthode des matrices transfert ". L'article présente les résultats de divers calculs, sur des bâtiments réguliers et irréguliers, et montre la très bonne concordance avec ceux obtenus avec Zeus et Hercule.

1978-1980 : J'écris une version opérationnelle du programme de calcul. Ce programme est proposé sous le nom d'ÉOLE dans la banque de programmes de la Fédération Nationale du Bâtiment (programme en Fortran 66 sur ordinateur IBM, utilisation en télétraitement). Le Bureau Veritas acquiert le droit d'utiliser ÉOLE pour ses besoins internes

1980-1985 : Ecriture d'une version d'ÉOLE en basic HP. Cette version est destinée aux ordinateurs de bureau Hewlett-Packard (HP 9845 et suivants) et est commercialisée par le Centre d'Assistance au Calcul Technique (CACT), dépendant de la Fédération Nationale du Bâtiment.

1981 : Publication de l'article " Logiciel ÉOLE (vent, séisme, descente de charges) " dans les Annales de l'I.T.B.T.P. (Bulletin du C.A.C.T., série I.A. n°50, n° 397, sept. 1981.).

1986-1988 : Ecriture d'une version d'ÉOLE en Fortran Microsoft pour micro-ordinateurs de type PC fonctionnant sous DOS. Cette version est également commercialisée par le CACT.

1988-1989 : En liaison avec le Bureau Veritas (M. Souloumiac), écriture d'une version dynamique d'ÉOLE destinée au calcul sismique des bâtiments selon la méthode de l'analyse modale spectrale. Je commercialise ce nouveau logiciel sous le nom d'ÉPICENTRE.

1988 : Publication de l'article " Présentation du logiciel ÉPICENTRE (analyse modale et calcul sismique des systèmes de contreventement irréguliers constitués de voiles reliés par des linteaux) " dans les Annales de l'I.T.B.T.P. (série IA 66, n°468, octobre 1988.).

1989 : Avec M. Souloumiac, présentation de deux exposés consacrés à ÉPICENTRE, lors du 2ème colloque national de l'Association Française de génie Parasismique (AFPS) :
- Méthode pratique de prise en compte des modes négligés dans l'analyse modale des bâtiments soumis aux séismes
- Prise en compte des modes de torsion d'axe vertical dans les structures des bâtiments contreventés par des voiles et soumis à l'action des séismes

1990-1995 : Versions 1 à 4 d'ÉPICENTRE (fortran Microsoft sous DOS), intégrant de nombreuses améliorations des modules d'analyse modale et de calcul sismique mises au point en liaison étroite avec le Bureau Veritas (M. Souloumiac), dans le cadre d'un accord de partenariat en recherche et développement.

1996-1998 : Passage à Windows (d'abord 3.1 puis 95, 98 et NT : versions 5 à 7). ÉPICENTRE est équipé d'une interface graphique à base de menus, de feuilles de saisie, de boutons, etc. facilitant les opérations de saisie des projets et d'exploitation des résultats. L'interface graphique est écrite en Visual Basic (16 bits puis 32 bits). Dans la version 7, le module de calcul est passé en Digital Visual Fortran (32 bits).

1999-2002 : Poursuite de l'amélioration d'ÉPICENTRE : dessin des diagrammes de contraintes dans les voiles (normales et de cisaillement), introduction des pieux, des appuis entre voiles, refonte de la descente de charge, intégration du calcul des caractéristiques massiques des étages, etc.

2004 : Réécriture des modules de saisie et de dessin (programmation par "objets") et ajout du module de ferraillage automatique des voiles.

2006 : Ajout du module de descente de charges.

2007 : Compléments au module de descente de charges.

2009 : Réécriture complète du module de saisie des éléments de structure (voiles, poteaux, pieux, poutres de liaison).

2010 : Réécriture complète du module de calcul du contreventement (analyse modale et calcul de contreventement statique ou dynamique). La réécriture de ce module de calcul a permis de remplacer le code des versions antérieures, écrit en Fortran et datant de l'origine du logiciel, par une version rénovée écrite en langage objet et intégrée dans le corps du logiciel (le module en Fortran était extérieur au logiciel et appelé par lui au moment du calcul). Cette nouvelle architecture logicielle a simplifié l'introduction des Eurocodes et facilitera les évolutions futures d'Épicentre (dimensionnement des fondations, interaction sol-structure, visualisation 3D dynamique…).

2011 : Introduction complète des Eurocodes (EC0, EC1, EC2-1-1, EC8-1).