Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Éléments de structure proposés par ÉPICENTRE
Les voiles
Les voiles sont des murs pleins en béton ou en maçonnerie porteuse.
Ils ont deux fonctions bien distinctes :
une fonction obligatoire de descente de charges : faire descendre des charges verticales vers les fondations (ils sont au minimum porteurs d'eux-mêmes)
une fonction facultative de contreventement : participer au système de contreventement du bâtiment (résistance aux efforts horizontaux de vent ou de séisme)

La deuxième fonction est facultative car certaines sections de voiles (ou certaines portions de sections de voiles) peuvent être volontairement écartées dans le calcul de contreventement : Épicentre permet de "désactiver pour le contreventement" des sections de voiles ou des portions de sections de voiles, qui resteront cependant pleinement prises en compte dans le calcul de descente de charges.
Description des voiles
La description des voiles obéit aux principes suivants :
la disposition en plan des voiles est quelconque.
les voiles peuvent changer de section au niveau des planchers et peuvent disparaître à certains étages.
chaque voile est constitué d'un empilement de sections transversales constantes par hauteurs d'étages.
chaque section transversale de voile est composée de panneaux successifs d'épaisseur constante, éventuellement assemblés en une ou plusieurs branches ouvertes (sections en I, E, U L, T, etc.) .Chaque panneau de la section peut avoir sa propre épaisseur.
Appuis entre voiles superposés
ÉPICENTRE détecte automatiquement les appuis entre voiles et les prend en compte lors des traitements : :
appuis ponctuels (points de contact entre panneaux superposés non colinéaires)
appuis linéaires (portion linéaire commune à deux panneaux superposés colinéaires
Les poteaux
Deux familles de poteaux, selon qu'ils portent ou non des voiles de contreventement :

Poteaux supports de voiles
Il est possible d'introduire des poteaux supports de voiles :
en pied de bâtiment (la base de ces poteaux repose sur le sol de fondation) : poteaux sous voiles en rez-de-chaussée ou en parking
en étage : les poteaux sont intercalés entre deux sections de voiles situées immédiatement au-dessous et au-dessus (transparences)

Ces poteaux supports de voiles seront pris en compte dans les calculs de contreventement, sauf s'ils portent des parties de voiles désactivées pour le contreventement.
L'inertie propre des poteaux est négligée dans les calculs de contreventement : les poteaux interviennent donc uniquement pour reprendre en compression-traction les moments en pied des voiles qu'ils portent.
Les poteaux supports de voiles sont toujours pris en compte dans le calcul de descente de charges.


Poteaux non situées sous des voiles
Ces poteaux portent des planchers et servent uniquement pour la descente de charges.
Les poutres de liaison entre voiles
L'expression "poutres de liaison" désigne des poutres horizontales reliant deux bords de voiles et intervenant dans le calcul de contreventement.
En pratique, les poutres de liaison vont servir à représenter deux familles distinctes de poutres : les linteaux/allèges et les poutres de reprise.

Linteaux, allèges
des poutre horizontales peuvent relier deux voiles voisins ou deux bords d'un même voile (cages d'ascenseur par exemple)
ÉPICENTRE prend en compte l'effet résistant de ces poutres dans le calcul de contreventement du bâtiment

Poutres de reprise
Les poutres de reprise ont deux fonctions distinctes :
par leur raideur, elles peuvent jouer dans le système de contreventement un rôle résistant analogue à celui des linteaux et des allèges
elles portent des voiles et participent donc à a descente de charges

ÉPICENTRE peut prendre en compte seulement une de ces deux fonctions ou les deux fonctions à la fois, en fonction de la manière dont les poutres de reprise sont modélisées :
pour qu'une poutre de reprise soit prise en compte dans le calcul de contreventement, il faut la saisir en tant que "poutre de liaison"
pour qu'une poutre de reprise intervienne dans le calcul de descente de charges, il faut décrire dans le module de description des planchers les reports de charges associés aux voiles portés ou suspendus qu'elle supporte (voir A2.14 et suivants).
Les fondations sur pieux
Les pieux (isolés ou en massifs) sont placés sous les voiles ou les poteaux situés en pied de bâtiment
Dans la version actuelle d'ÉPICENTRE, les pieux ne se déforment pas horizontalement et il n'y a pas d'interaction sol-structure : les pieux équilibrent simplement en compression-traction les efforts d'encastrement des voiles et des poteaux qu'ils portent.
Dans le calcul de contreventement avec pieux, le bâtiment reste encastré rigidement en pied. Une phase de calcul supplémentaire calcule la redistribution des efforts d'encastrement des voiles et des poteaux vers les pieux.