Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Contreventement par voiles : introduction
Charges appliquées (vent ou séismes)
Charges de vent
Les Règles NV 69 remplacent les pressions dynamiques de vent appliquées sur les façades par des pressions statiques de calcul. Elles indiquent aussi comment calculer ces pressions statiques de vent suivant l'orientation des façades par rapport au vent et suivant leur hauteur par rapport au sol environnant.
Les charges de vent à appliquer au bâtiment sont les résultantes (statiques) de ces pressions de calcul appliquées aux façades : on les qualifie de "chargements statiques équivalents".
Les logiciels de calcul permettent d'entrer ces charges externes de vent soit comme des densités linéaires de charges, appliquées de façon continue sur la hauteur du bâtiment, soit comme des charges ponctuelles, appliquées au niveau des planchers d'étage.
C'est par les planchers d'étage que ces charges externes sont ensuite distribuées à l'intérieur du bâtiment vers les voiles de contreventement.
Actions sismiques
Les séismes se traduisent par des mouvements désordonnés au niveau des fondations du bâtiment : le bâtiment est "secoué" à sa base, horizontalement et verticalement.
Les mouvements horizontaux du sol engendrent les "composantes sismiques horizontales".
Ses mouvements verticaux engendrent la "composante sismique verticale".
Du fait de la raideur (horizontale et verticale) des voiles, ces déplacements en pied de bâtiment sont répercutés dans les étages : le bâtiment se met à osciller, entraîné dans un mouvement vibratoire résultant à la fois des secousses appliquées en pied de bâtiment et de l'action des forces d'inertie générées au niveau des planchers d'étage en mouvement.
Dans la section "calcul dynamique", nous verrons comment cette situation complexe est traitée au niveau du calcul. Disons simplement pour le moment que les composantes sismiques horizontales dynamiques sont remplacées pour le calcul par des efforts horizontaux statiques appliqués au niveau des planchers d'étage.
NB : même dans le cas de la méthode modale spectrale, dont on peut dire qu'il s'agit d'une méthode de calcul dynamique, les efforts appliqués sont bien des efforts statiques équivalents (déterminés à partir de considérations et de raisonnements dynamiques).