Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Calculs dynamiques : analyse modale
Troncature modale (critère des masses modales cumulées, de la fréquence de coupure)
Troncature modale : définition
En pratique il est inutile de rechercher la totalité des modes propres : Le calcul des modes de fréquence élevée (périodes très courtes) est généralement illusoire et de toutes façons un nombre réduit de modes est suffisant pour représenter correctement la réponse de la structure. La troncature modale est l'opération qui consiste à arrêter la recherche des modes propres en cours d'analyse modale.
Les règles PS 92 donnent des directives précises pour procéder à la troncature modale (article 6.622) :
Sélection des modes selon le critère des masses modales cumulées
Nous avons vu que la somme des masses modales de tous les modes pour une direction D1 est égale à la masse totale : par conséquent, si pour une direction donnée la masse modale cumulée des modes pris en compte est suffisamment proche de la masse totale, nous serons sûrs de ne pas oublier un mode influent.
En pratique, les règles PS 92 demandent de rechercher les n premiers modes correspondant à une masse modale cumulée d'au moins 90% de la masse totale pour les deux directions de calcul.
Sélection des modes selon le critère de la fréquence de coupure
La fréquence de coupure est la fréquence (généralement 33 Hz) au-delà de laquelle les modes propres ne sont plus amplifiés par rapport aux mouvements sismiques du support.
En d'autres termes, les masses vibrant selon ces modes sont soumises aux mêmes accélérations que le support, sans amplification dynamique.
La recherche des modes propres peut donc être interrompue lorsque la période du dernier mode calculé est inférieure à 0.03 seconde.
Prise en compte des modes non retenus
Il en sera généralement tenu compte en faisant intervenir un mode résiduel, qui est présenté dans la rubrique suivante.