Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Calculs dynamiques : exploitation des résultats
Efforts internes dans les voiles et dans les appuis entre voiles
Efforts internes dans les voiles
Les tableaux de résultats d'ÉPICENTRE sont organisés par voiles et par étages.
L'extrait ci-dessous donnent quelques résultats pour le voile 4 :
Niveaux    My(kN.m)  Mx(kN.m)      Tx(kN)  Ty(kN)     B(kN.m2)   N(kN)

13.50  1     4707.5    3358.7       546.4   356.6        116.0   335.9
       2      679.0    1236.8        56.3   140.3        196.0   236.1
(4)    c     4911.2    3729.8       563.3   398.7        230.8   406.7

16.20  1     3380.2    2146.0       482.0    78.0        390.8   266.0
       2      552.2    1381.6        51.9   287.5        423.3   188.1
(4)    c     3545.9    2560.4       497.6   310.9        540.5   322.4
Les notations sont précisées en introduction aux tableaux de résultats :
Les efforts sont donnés dans le repère général OXYZ :

Mx : Moment d'axe // OX     (appliqué au centre de flexion du voile)
My : Moment d'axe // OY     (appliqué au centre de flexion du voile)
Tx : Effort tranchant // OX (appliqué au centre de flexion du voile)
Ty : Effort tranchant // OY (appliqué au centre de flexion du voile)
B  : Bimoment               (appliqué au centre de flexion du voile)
N  : Effort axial           (appliqué au centre de gravité du voile)

Les valeurs ci-dessous ne font pas apparaître les sauts d'efforts dus à
l'action des éventuels linteaux connectés au voile au niveau même de la
section : cf. notice (chapitre 7).

Par contre, en cas de changement de section d'un voile avec présence de
poteaux et/ou d'appuis avec d'autres voiles, les tableaux présentent les
efforts au-dessous, au niveau et au-dessus de la section interface, pour
faciliter l'analyse du cheminement des efforts et des contraintes.
Comme pour les résultats relatifs aux déplacements horizontaux, les valeurs d'une même ligne 1, 2 ou c sont des maximums probables qui n'ont que très peu de chance d'être atteints en même temps.
Comme de plus ils sont sans signe, il n'est pas possible de les utiliser conjointement dans les formules classiques de la résistance des matériaux ou des règlements de calcul (BAEL), par exemple pour calculer des contraintes : ce serait la plupart du temps sans signification.
Leur principal intérêt est de donner des ordres de grandeur et de permettre l'analyse de la répartition des efforts entre les voiles.
Efforts internes dans les appuis entre voiles
Ce qui a été dit sur les efforts dans les voiles s'applique aussi aux efforts dans les appuis entre voiles, présentés de manière similaire.