Logiciel ÉPICENTRE
calcul au vent, calcul sismique 
des bâtiments contreventés par des voiles 
 
Calculs dynamiques : vibration d'une console
Modes propres de flexion et de torsion d'une console tridimensionnelle irrégulière
Modes propres de flexion et de torsion d'une console tridimensionnelle régulière et symétrique
Considérons tout d'abord la console encastrée ci-dessous, qui possède une section transversale constante sur toute sa hauteur :
La console est par ailleurs lestée à différents niveaux par des masses centrées sur GZ et possédant un moment d'inertie massique autour de GZ (le moment d'inertie massique caractérise l'inertie à la rotation : un patineur contrôle son moment d'inertie massique en écartant plus ou moins les bras).
Du fait de la symétrie parfaite de la console, ses modes propres se répartissent en trois familles complètement dissociées :
- une série de modes propres correspondant à des mouvements de flexion dans le plan GXZ
- une série de modes propres correspondant à des mouvements de flexion dans le plan GYZ
- une série de modes propres correspondant à des mouvements de torsion d'axe vertical
On retrouvera dans chaque série la même succession de déformées propres, avec leurs formes caractéristiques (chaque famille aura par exemple son propre mode fondamental).
Modes propres de flexion et de torsion d'une console irrégulière
Si la console perd sa régularité et sa symétrie, on ne pourra plus séparer les modes propres selon ces trois catégories bien différenciées.
Il sera cependant souvent possible de distinguer des modes "plutôt de torsion" et des modes "plutôt de flexion". Et parmi ceux-ci, deux "quasi-familles", correspondant à deux "pseudo-directions principales" quasi-perpendiculaires, chacun des modes trouvés vibrant plutôt selon l'une ou l'autre de ces deux directions.